(de-news.net) – L’Association allemande des villes s’est plainte du fait que certains détails concernant la ‘carte de paiement’ prévue, qui doit être délivrée dans le cadre de la loi sur les prestations aux demandeurs d’asile, sont encore en suspens. Sans réglementation ferme et commune, nous pourrions nous diriger vers un patchwork, a déclaré le directeur général Dedy. Par exemple, il n’est pas clair si les demandeurs d’asile résidant en Allemagne pendant une période prolongée devront également utiliser cette carte. Il faudra en outre déterminer jusqu’à quel montant les retraits d’espèces seront autorisés – et s’il convient d’imposer des restrictions sur certaines marchandises.

Le Cabinet fédéral – composé du SPD, des Verts et du FDP – avait approuvé la semaine précédente une aide à la formulation du Ministère fédéral du Travail, après qu’une partie des Verts ait jugé une telle mesure inutile. Pour que la carte de paiement soit incluse en option dans la loi sur les prestations aux demandeurs d’asile, il faudra encore que le Bundestag allemand donne son accord. Les États membres fédéraux allemands réclamaient depuis un certain temps une réglementation à l’échelle nationale en tant que seule manière de garantir la sécurité juridique. Le FDP a salué la carte de paiement, affirmant qu’elle apporterait plus d’ordre dans la politique migratoire et que c’était un bon signe pour les communes.

L’objectif de l’introduction de la carte pour demandeurs d’asile adultes est de garantir que les demandeurs d’asile ne puissent pas transférer d’argent à des passeurs ou à leurs familles vivant à l’étranger.